ECOSYSTEME DE LA MODE

PLATEFORME COLLABORATIVE DE PROGRES SOCIAL

revolution

Qu’est ce que 
L’ECOSYSTEME DE LA MODE ?

1- DU SOCIAL A LA MODE

La mode est l’activité principale de l’entreprise*, elle est support de formation et levier d’insertion de publics en difficultés ayant une formation dans la confection moyen de gamme. Notre encadrant technique forme à des finitions soignées et aux détails « couture » pendant une période maximale de deux ans. Les salariés en insertion sont aux postes de « mécaniciens ». Ils sont suivis pendant toute la période par une chargée d’insertion, sur les aspects logement, santé, alphabétisation etc…Grâce à nos partenaires nous veillons à soutenir le salarié, dont l’objectif est de trouver un emploi en CDD ou CDI dans une entreprise classique (une sotie positive). Au bout de deux ans, nos salariés sont des vrais piliers pour votre entreprise. Contactez-nous pour les embaucher dans votre société.

Notre mission? Re-coudre le tissu social grâce à l’insertion professionnelle par le Beau.

2-MAILLAGE VERT OU LE RECYCLAGE A LA MODE CHEZ NOUS :

Le recyclage est à la mode chez nous depuis

belle lurette. La marque Sakina M’sa est considérée comme pionnière dans le Développement Durable. notre action environnementale favorise le recyclage

de tissus. L’atelier rachète des stocks de tissus à des maisons de couture, à des soldeurs pour la ligne SAKINA M’SA et des bleus de travail à Emmaus, secours populaire etc..pour la BLUE LINE.

Objectif : limiter notre impact carbone et contribuer au développement d’une économie en phase avec nos valeurs écologiques.
Notre créatrice a développé une créativité au service du recyclage ce qui donne une collection avec de nombreuses découpes.

3- ECOSYSTEME DE LA MODE, PLATEFORME COLLABORATIVE DE PROGRES SOCIAL

Les savoirs faire nombreux de la couture sont ici valorisés, grâce aux professionnels du secteur de la mode et de la création : La création par la Haute Culture proposition de participation aux habitants de nos quartiers d’implantation, à des  DIY, des ateliers créatifs et des projets culturels comme au Cent Quatre, à la maison d’arrêt des femmes de Fleury-Mérogis, ou exposition au Petit Palais Musée des Beaux Arts de la ville de Paris, à l’observatoire du BHV, au Musée d’Art et de Design de NYC…Partage de savoirs faire dans les différents métiers du secteurs/ modélisme, le

montage, le contrôle qualité, la vente, le recyclage de matériaux, le supply chain sont autant de projets, qui participent au progrès de l’homme et du social. Notre entreprise a décidé de mettre ses tripes sur le business modèle, afin d’être « cobaye » pour l’entreprise de demain.

Merci aux partenaires pionniers : Le comité Stratégique du BP, Le groupe galeries Lafayette, Fondation Kering pour la dignité des femmes, Fondation EY, Barthel and Schunck, Birdeo, Le master Luxe de l’IFM, Art of change 21, La Région ILE DE FRANCE, Mairie de Paris, La DIRRECTE, BETC et Mercedes Erra,  le POLE Emploi, La commission Achat pour le Lieu, La mission Locale.

Nous sommes toujours à la recherche d’échanges de savoirs faire, de tissus à recycler…

Evolution depuis 2010 :


coutur

2009- agrément  EI.

2010, Prix de la Fondation Kering pour la dignité des Femmes, l’université PPR préconise de faire un focus sur le produit et le développement commercial.
2011, grâce à cette étude, un comité stratégique de réflexion composé de CEO de grands groupes, de chefs de mission d’Accenture, de spécialistes de la RSE et de la production s’est réuni autour de notre projet. Objectifs: donner les clés du succès à un modèle économique qui met en pratique les trois piliers du développement durable en France.

2011-2012

  • Formation minutieuse de nos CDI à la couture et aux finitions à la française.
  • Mise en place d’un mécénat de compétence avec des petites mains de la haute couture
  • Mise en place d’un système de récupération/rachat de tissus prestigieux.

 

Formation et suivi social :


rouleau

Ces trois années nous ont permis de constater que notre objectif pouvait être atteint en ne précipitant pas les choses.

Plusieurs constats :

  • La couture est un métier exigeant,  – • choix de former aux finitions raffinées sur un produit haut de gamme.
  • Les salariés ont une connaissance du métier, mais ont travaillé pendant des années sur des produits à la chaîne, ce  qui implique la pénibilité du métier  et des finitions peu soignées.
  • nos salariés passent dans la case insertion pour retrouver de la confiance, de l’estime de soi à travers un métier valorisant.
  •  les entreprises du secteurs se développent à l’export, seuls les ateliers de coutures haut de gammes  restent encore en France
  • Notre encadrant technique, dans une première phase, aide les salariés à abandonner les mauvaises habitudes de piquage pratiquées pendant 20 ans (ourlet surjeté, pas de couture anglaise pour les mousselines…).
  • Une fois le parcours d’insertion défini en collaboration avec la chargée d’insertion, notre encadrant  technique met en place la première phase
  • Notre chargée d’insertion accompagne les salariés sur des problématiques santé, logement, alphabétisation et bien sur,  retour à l’emploi

Si vous souhaitez contribuer au mouvement

Contactez nous ici

*E.I : notre structure est une Entreprise d’Insertion par l’activité Economique, agréée par le CDIAE de Paris