On n’est pas impliqué dans le bon ou la solidarité parce qu’on vient d’un milieu pauvre, ou d’un milieu
privilégié, ni parce que l’on veut faire le bien. On est impliqué dans le bon parce que ça nous dépasse, parce que, quel que soit notre milieu, on ne peut le concevoir autrement. Il y a urgence à contaminer la planète par des actions justes et authentiques. Le Beau est raffinement, art contemporain, spiritualité et poésie. Il est désir, illumination, charisme, littérature, image. Il est singularité collective. » SAKINA